Glossary - French

Gestion intégrée de l’environnement

Une gestion intégrée de l’environnement signifie une planification et une gestion des ressources naturelles qui englobent des objectifs écologiques, sociaux et économiques.  Cette gestion intégrée tient compte des relations entre les divers secteurs et intègre les notions de capacité productive, de résilience et de durabilité.

gestion intégrée des zones côtières (GIZC)

La gestion intégrée des zones côtières est un processus dynamique, multidisciplinaire et itératif qui vise à promouvoir la gestion durable des zones côtières.
Le processus couvre tout le cycle de récolte des données, planification (au sens large du terme), prise de décision, gestion et monitorage de l’implémentation.
La GIZC utilise la participation et  la coopération "informée" de tous les acteurs aux fins d’évaluer les objectifs sociétaux dans une zone côtière spécifique, et de planifier des actions pour aboutir à ces objectifs. La GIZC, à long terme, vise à équilibrer les objectifs environnementaux,  économiques, sociaux, culturels et récréatifs en fonction la limite définie par les dynamiques naturelles.
"Intégrée" dans la GIZC fait référence à l’intégration d’objectifs aussi bien qu’a l’intégration de plusieurs instruments nécessaires pour aboutir à ces objectifs.
Le terme fait référence à l’intégration de tous les domaines politiques impliqués, secteurs et niveaux d’administration.
Il fait également référence à l’intégration des éléments terrestres et marins du territoire ciblé, dans le temps aussi bien que dans l’espace.

Référence

Mots-clés : Aménagement de l’espace maritime (AEM), Zone côtière

Gouvernance

La gouvernance consiste à assurer la coordination et la cohérence entre une grande variété d’acteurs ayant des buts et des objectifs différents. Ces acteurs peuvent être des institutions ou des acteurs politiques, des groupes d’intérêt, de la société civile, des organisations non-gouvernementales et des organisations transnationales.

Mots-clés : Projet Plateforme (Axe 4)

Groupe Cible

Les groupes cibles concernent les individus et/ou les organisations directement et positivement affectés par les activités et les résultats d’exploitation. Pas nécessairement à travers la réception d’une subvention financière (par opposition à un bénéficiaire), mais directement impliqués dans l’opération (par opposition à un utilisateur final), les groupes cibles peuvent exploiter les résultats des projets pour leurs propres avantages.

Mots-clés : Bénéficiaire, Utilisateur final

Groupe de Pilotage (Axe 4)

Le Groupe de Pilotage de l’Axe 4 est chargé de mettre en œuvre le projet de "PLATEFORME" en respectant les grandes lignes du Plan de Travail. Il décide des conférences transnationales à organiser selon l’intérêt que les résultats des projets MED (et éventuellement d’autres résultats utiles) présentent pour l’espace MED. Il donne également un retour aux autorités du programme (Autorité de Gestion et Comité de Pilotage) sur la transférabilité et le transfert des résultats des projets cofinancés par Interreg MED, et sur leur utilisation potentielle à des fins de gouvernance multi-latérale et d’élaboration de décisions politiques.
Les partenaires décisionnels du Groupe de Pilotage sont les coordinateurs de chaque pays. Les autres partenaires sont des membres conseillers du Groupe de Pilotage et participent aux sous-groupes mis en oeuvre par chaque "Groupe d’Activité (WP)".

Mots-clés : Projet plateforme (Axe 4)

Groupe d’activités (WP)

Un groupe d’activités (WP) et un groupe défini dans le plan de travail.

Mots-clés : Activité, Plan de travail

Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT)

Les groupements européens de coopération territoriale visent à faciliter et promouvoir la coopération transfrontalière, transnationale et interrégionale au sein de l’Union européenne (UE). Leurs tâches consistent, entre autres, à mettre en œuvre les programmes cofinancés par l’UE ou tout autre projet européen de coopération transfrontalière.
Les GECT sont dotés d’une personnalité juridique et, à ce titre, peuvent rassembler des autorités de différents États membres. Ils peuvent être composés d’États membres de l’UE, d’autorités régionales ou locales, d’associations ou de tout autre organisme public. Les membres des GECT doivent provenir d’au moins deux États membres de l’UE.

Mots-clés : Politique d’adhésion, Coopération transnationale, Coopération transfrontalière